Menu
header photo

Bourse finance 

Comprendre apprendre et gagner

J'aimerais bien m'expatrier à Gibraltar

Construction et reconstruction


- Approche probabiliste et approximative

- Tâtonnements ; essais et erreurs ; ce qui est le plus probable à court terme parmi des hypothèses équiprobables ; tentative de synthèse de l’état du marché ou d’une valeur à partir de l’observation des faits objectivables : fondamentaux, graphiques et au carnet d’ordres

- prise de position pour voir ; coup d’essai ; logique du hit and run (frapper un coup et sortir rapidement)

- Visualisation des formes géométriques dans l’espace et capacité à prolonger les courbes de prix et les cycles sur les graphes

- Capacité à faire parler un graphe et à lire entre les lignes des courbes de prix ; déchiffrer les graphes comme une partition musicale

- Force psychologique à l’encaissement à la prise de position massive, au portage de position lourde, à la posture de latence

- Prise de position massive : un bon timing d’entrée graphique (chartiste/technique/bougiste) ou de tape reading, au moment de l’apparition du signal précurseur anticipé ; si l’espérance de gains est élevée la position peut-être massive

- Portage de position lourde : à court terme en overnight en attente de la réalisation de l’hypothèse de trading initiale : tant que celle-ci est valide la position reste adéquate ; acceptation de retracements/consolidations limités à très court terme en attente de reprise du trend initial

- Posture de latence : capacité d’attente patiente de la réalisation des objectifs fixés par lui-même ; aptitude à différer et à reporter ; manœuvre dilatoire ; stratégie qui vise au gain de temps ; intégration de la notion temps dans son trading et renoncement au tout/tout de suite infantil ; acceptation de plusieurs échecs intermédiaires/tentatives de break avortées (trois ou quatre) avant la réalisation de la sortie de figure, ainsi que de phases de temporisation permettant au cours de respirer et de prendre de l’élan, avant de repartir plus fortement encore

- Structure psychologique emboîtée/croisée de types schizoïde, paranoïde et obsessionnelle--*http://www.charlesdereeper.com/igmarkets_mon_avis_sans_pipo_commercial.html*--

- Fonctionnement schizoïde : solitude et isolement, enfermement et repli sur soi ; introversion et introspection ; évitement des relations interpersonnelles trop proches, ne recherche pas le contact, difficultés à nouer des relations humaines d’une façon générale ; incapacité à exprimer du plaisir ou des sentiments ; vie imaginaire riche mais restriction des centres d’intérêt par concentration sur un unique objet : la Bourse ; activité professionnelle solitaire non solidaire avec d’autres traders ; logique du chacun pour soi ; mise à distance et détachement affectif avec froideur affective apparente ; méfiance à l’égard des sentiments ; hyperobjectivité froide et hyperationnalisation du réel : le marché ; dissociation psychique entre réalité et monde virtuel boursier ; risque de morcellement psychique ?

- Fonctionnement paranoïde : mécanisme de défense visant à protéger l’intégrité psychique des menaces extérieures ; capacité à résister aux opinions des autres intervenants et à développer son propre jugement ; aptitude à réviser son jugement par rapport à celui du plus grand nombre ou du plus fort (le marché à toujours raison) ; surestimation de soi-même et de ses capacités ; peu d’autocritique et de remise en cause personnelle ; conscience douteuse et méfiance à l’égard des autres intervenants de leurs intentions réelles sur le marché ; susceptibilité et volonté de masquer ses opinions de ne pas dévoilée son propre jeu : sa stratégie, son mode d’intervention, ses anticipations plus ou moins rationnelles etc.

- Fonctionnement obsessionnel : contact froid et distant ;  capacité au recul, à la mise à distance objectivante, à la relativisation ;  maîtrise des émotions primaires : avidité et peur ; pauvreté des sentiments et maîtrise des émotions ; rigueur, ordre, scrupulosité, perfectionnisme, systématisme etc. ; propension à la rétention du capital thésaurisé et accumulé ; rituels possibles de vérification et de contrôle ; besoin de maîtriser son environnement et son action ; tendances compulsives parfois (TOC) ; obstination dans l’action, détermination sans faille et logique du jusqu’auboutisme ; recherche de la permanence et de la stabilité ; austérité de vie de type monacal ; enfermement dans l’univers boursier autour du trading desk ; vie parallèle virtuelle et détachement de la réalité ; phases de décompression le week end dans des lieux de détente festive

- Capacité à la distanciation et la prise de recul

- Ne pas suréagir à un événement (annonce, retour violent de volatilité etc.) mais analyser le marché froidement ; entre suractivité et passivité ; entre agitation boursière et situation subie ; entre imprudence et excès de prudence ; capacité d’encaissement des coups de boutoir du marché : faire le gros dos, porter les pertes à court terme etc.

- Ne pas projeter ses fantasmes de trading sur le marché et rester maître de ses émotions ; ne réagir qu’aux signaux objectifs du marché et non à des impressions fumeuses ; ne pas suranticiper de façon irrationnelle ou excessive

- Aptitude à séparer, à cliver et à dissocier

- Différencier, séparer, découper, trier, organiser et hiérarchiser les variables (les déterminants, les facteurs, les causes) ; distinguer et faire des liens utiles entre les variables indépendantes/causales/explicatives et les variables dépendantes/impactées/expliquées

- Double aptitude symétrique et complémentaire-->>http://prevoirlecoursdelor.com/<<--

- Repérer précocement les retournements de situation à TCT ou intraday et à les suivre/s’y agréger (following trend)

- Conserver une opinion stable sur la tendance de fond du marché [bull ou bear ?] à CT, malgré un mouvement de retracement contraire TCT/intraday et porter [renforcer ?] une position, en attente de reprise du trend initial…

- Esprit de système/systémique/systématique

- Construction et reconstruction personnelles de la réalité


- Dans un contexte d’incertitude permanente sur les marchés : situation anomique (absence de normes) en apparence, évolution erratique, irrationnelle, chaotique

- Donner du sens au marché et à la psychologie des intervenants sur le marché ; anticiper les intentions réelles des opérateurs ; intelligence et feeling de marché

- Déterminer la psychologie sous jacente du marché à partir des infos qualitatives (configurations chartisto bougistes les plus puissantes + lecture du carnet d’ordres) et quantitatives (les volumes échangés)

- Capacité à neutraliser/lisser/gommer/niveler le bruit parasite du cours (micro accidents et micro mouvements erratiques/chaotiques/aléatoires) à très court terme, pour ne retenir au bout du compte que la tendance de fond sur le marché ou sur une valeur

- Approche dramatique et dramaturgique du marché

- Tenter de comprendre quel est le scénario en cours ? Quel jeu les intervenants vont-ils nous jouer aujourd’hui ? Le marché comme une compétition entre acheteurs et vendeurs : à qui l’avantage du rapport de force entre demandeurs et offreurs ? Les bulls ou les bears ?(http://courtiersforex.com/)
 
- Le bluff et la manipulation des gros ou des hedge funds pour effrayer les petits porteurs et leur faire lâcher le papier (faux signaux, contre pied du marché, bull et bear traps etc.) ; les attaques et les contre attaques/réorganisations au carnet d’ordres ; la victoire provisoire en fin de séance et l’anticipation du match qui va suivre pour la séance suivante

- Schéma quinaire (en cinq étapes)
 
- Situation initiale/prise de position [1] ; nouement/complication/perturbation [2] ; bascule/renversement/inversion de situation/point d’inflexion (turning point) [3] ; dénouement/résolution/conséquences de l’action [4] ; situation finale/débouclage de position [5]

- Recherche du turning point, point de rupture/point d’inflexion qui va sceller la tendance à court terme de façon inexorable ; irréversibilité et déterminisme graphique et chartisto bougiste de certaines situations de trading

 


- Un système beaucoup moins efficace lorsque les marchés ne sont plus en tendance et en attente de directionnalité nette

- En raison de l’overnight des montants placés et des valeurs tradées, les risques sur capital sont très élevés en cas de mauvaise appréciation et se paient cash sur le marché !

- La pression psychologique forte de l’overnight sur des positions massives bouclées sur des valeurs spéculatives et volatiles le plus souvent ; niveau d’incertitude élevé avec profondes périodes de doute sur l’efficacité de son mode d’intervention trading ou sur la pertinence de ses choix ; les difficultés à exercer cette activité sur le long terme en raison du stress à encaisser quotidiennement


- A beaucoup évolué et progressé sur la protection du capital en 2005/2006 sur son compte propre et depuis septembre 2007 dans le cadre de la gestion collective

- Davantage de tape reading au détriment de l’analyse graphique (analyses chartisto bougiste et technique) pour être plus près du marché là où ça se passe vraiment

- En devenant un gestionnaire de capital collectif il doit modifier un certain nombre d’éléments techniques : lignes au portefeuille plus nombreuses, taille des positions gérées plus importante, money management plus rigoureux : tendance au coupage de position perdante plus précoce, renoncement à la moyenne à la baisse sur un trade mal engagé etc.

- Sylvain va encore améliorer sa technique grace aux effets d’expérience/d’apprentissage que va lui permettre de faire sa nouvelle activité ; il peut encore accroître la connaissance des outils techniques par une analyse plus fine des chandeliers japonais par exemple…

 

 

La baisse du cours

Un excès de confiance, un money management relâché et voilà le résultat ; j’ai manqué de rigueur sur ce coup là, cela me servira de leçon pour l’avenir ; quand on a des règles de money management il faut s’y tenir un point c’est tout ; ce jour-là je suis entré en mode espoir, en attente d’un hypothétique et miraculeux retournement de situation.

 

Je retiendrai également de ce trade manqué la nécessité de proportionner la taille de mes positions aux capacités d’absorption du carnet d’ordres de la valeur : sur IFG le 10 août j’aurais eu du mal à solder en totalité ma position à l’ouverture tellement la pression vendeuse était forte ; de plus j’aurais appuyé fortement le titre à la baisse et précipité la baisse du cours ; quand on prend une grosse position sur un titre il faut toujours se demander dans quelles conditions (avec quelle facilité) on débouclera en cas d’urgence sans trop impacter le carnet et donc accélérer la chute.

Principes de money management

June 23, 2015

 



 
   

- Comportement d’exposition au risque et à l’incertitude du marché : quantitativement par le montant élevé du capital tradé ; qualitativement par le temps de conservation de la position à court terme/overnight, pour permettre à l’hypothèse de trading de se réaliser et pour prendre un max de volat’ sur le mouvement anticipé ou en cours

- Principes de base

- Principe de coupage des positions perdantes assez rapidement mais sans précipitation (sauf retour violent de vol’ en contre sens), pour éviter les coupes intempestives qui augmentent les frais sur les grosses positions

- Refus d’entrer dans le mode espoir en attente d’un hypothétique retournement de situation (?) ; acceptation de la réalité et du verdict du marché qui a toujours raison

- 3 à 5% semblent être le maximum de perte latente acceptable ; niveau auquel la position sera soldée compte tenu de l’importance du capital exposé sur ses poses